Semaine internationale de la courtoisie au volant

  • 10 juin 2019
Semaine internationale de la courtoisie au volant
La Semaine internationale de la courtoisie au volant rassemble tous les partenaires sur le terrain, avec des représentants de tous les secteurs, villes, associations, communautés, experts, spécialistes, professionnels de la route, auto-écoles, sécurité routière et sécurité routière assureurs, constructeurs automobiles. en 2019, pour la 20ème édition, les dates retenues vont du 16 au 24 mars.

Origine de la semaine de la courtoisie au volant

Dans le cadre de la semaine de la courtoisie qui se déroule chaque années, les Français sont appelés à regarder en face leurs comportements sur la voie publique. Cette initiative a été lancée par (AFPC) qui est l’Association Française de Prévention des Comportements au volant  en 2008.Quelques temps après sa création en 2001, l’AFPC a instauré cette dynamique qui s’étendait d’abord sur une journée et par la suite sur une semaine. Très vite, la journée s’est avérée insignifiante au regard du travail à mener sur le terrain. Cette transition s’est donc pratiquement imposée en 2008 compte tenu de l’ampleur de la gangrène et des actions à mener pour réduire son avancée.

Lutter contre l'incivilité

C'est une réponse à la recrudescence d'un phénomène inquiétant : l'incivilité motrice. La conduite semble cristalliser la plupart des tendances animales de nos contemporains et de nombreux hommes et femmes civilisés deviennent de véritables muselières dès qu'ils montent dans leur voiture. La journée de courtoisie au volant réunit des partenaires soucieux d'améliorer le comportement des Français sur la route et dans les villes, et d'établir une meilleure cohabitation entre les différents usagers : automobilistes, piétons, véhicules à deux roues.

Changer le comportement des Français

Parler de courtoisie, de respect des usagers, de cohabitation dans un espace de partage, semble favoriser une prise de conscience collective qui contribue directement à la baisse des taux de mortalité sur la route. Cette baisse, perceptible en France depuis le milieu des années 2000, semble s'être ralentie depuis 2014. Une incitation à intensifier les efforts. Aujourd’hui le trafic routier augmente, et avec lui son lot d’incivilités source de stress. Les professionnels de la route sont les premiers à en parler, et surtout les premiers à subir ces comportements souvent agressifs. Le plus paradoxal dans tout cela, c’est que la plupart des conducteurs estiment qu’ils conduisent correctement, mais affirment que les autres automobilistes sont irresponsables au volant. Alors tentons, le temps d’une semaine  d’évaluer notre comportement au volant et de tenter de rouler convenablement ! Avec le nombre croissant d’usagers de la route, courtoisie au volant, respect des usagers semble nécessaire pour une cohabitation paisible. Une prise de conscience collective qui pourrait bien influer directement sur les chiffres de la mortalité routière.

Incivilités routières :

  1. L’usage du téléphone portable au volant : et pourtant téléphoner en conduisant multiplie par 3 le risque d’accident. Envoyer des SMS, tweeter ou mettre à jour son statut sur Facebook multiplient ce risque par 23 !
  2. La non-utilisation des clignotants : 8 conducteurs sur 10 ne l’utilisent pas pour signaler un changement de fil, un virage ou le départ d’un stationnement, et ce juste par fainéantise. Aujourd’hui d’ailleurs, on apprend aux jeunes conducteurs à regarder la trajectoire des pneus des voitures dans les auto-écoles pour pallier ce problème
  3. Le non-respect des distances de sécurité : 75% des conducteurs avouent ne pas les respecter, souvent pour la pression au véhicule qui les précède. Ce manque de vigilance est pourtant à l’origine de 40% des accrochages
  4. L’obsession de doubler : une manie de vouloir être le premier et qui pousse les autres à la faute
  1. Traverser la chaussée hors des passages réservés aux piétons : mais pourtant les piétons sont prioritaires s’ils sont engagés sur la voie, selon le Code de la route
  Notez bien  que cette semaine de la courtoisie au volant ne concerne pas que les conducteurs puisqu’elle regroupe tous les acteurs du milieu automobile : professionnels de la route, associations de sécurité routière, auto-écoles, assureurs, constructeurs automobiles équipementiers, contrôle technique, villes, collectivités, associations, experts, spécialistes, etc… Tout le monde est concerné et tout le monde doit faire un effort ! La semaine de la courtoisie au volant se donne pour objectif de souligner l'importance de mettre nos comportements individuels au service de la sécurité routière. Pour vous rendre acteur de ce mouvement, vous avez la possibilité de partager, sur les réseaux sociaux notamment, les dix commandements de la charte des comportements de courtoisie sur la route. Afin d'évaluer vos qualités de conducteur courtois, notre site internet sur la semaine de la courtoisie au volant met à votre disposition deux tests.

Quelques comportements de courtoisie sur la route

J’accepte le rythme  de conduite des autres usagers en particuliers des conducteurs inexpérimentés ou âgés comme ceux de véhicules lourds. Je reste en toutes circonstances les emplacements signalés «  handicapés » « livraisons » ainsi que les issues de secours (pompiers, hopitaux, ecoles…) Je n’oublie pas que autos motos vélos, nous roulants ensemble et qu’en ville nous partageons la rue avec le pétons. Je veille au bon état de mon véhicule, afin de contribuer à une meilleure sécurité et de préserver l’environnement. Pour stationner  mon véhicule : en voiture, je m’interdis les trottoirs en moto et scooter je m’efforce de les éviter.

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide