Internationale pour l’élimination de la discrimination raciale

  • 5 juillet 2019
Internationale pour l’élimination de la discrimination raciale
La Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale est célébrée chaque année par une série d'événements et d'activités dans le monde . Cette journée vise à rappeler les conséquences négatives de la discrimination raciale. Elle encourage également les gens à se rappeler leur obligation et leur détermination à lutter contre la discrimination raciale. Dans le droit international, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme énonce l’interdiction fondamentale du racisme et de la discrimination : « Toute personne a droit à tous les droits humains et toutes les libertés, sans distinction d’aucune sorte, telles que la race, la couleur, le sexe, la langue, la religion, l’opinion politique ou autre, l’origine nationale ou sociale, la propriété, la naissance ou autre statut ».

 Activités liées à cette journée

Diverses activités et manifestations sont organisées dans de nombreux pays du monde entier à l'occasion de cette journée. Les activités précédentes comprenaient une webémission à partir du siège de l'ONU le 21 mars, avec des apparitions spéciales des dirigeants de l'ONU. Ces événements visent à aider les jeunes à exprimer leurs opinions, à trouver des moyens de lutter contre le racisme et à promouvoir la tolérance dans leur communauté et dans leur vie. Les jeunes ont également la possibilité d'afficher leurs opinions concernant les discussions sur les droits de l'homme et la discrimination raciale sur La voix des jeunes, qui est le babillard en ligne de l'UNICEF pour les jeunes. Les collaborateurs de La voix des jeunes viennent de différentes parties du monde, notamment de la Jamaïque, du Kazakhstan et des Philippines.  D'autres activités comprennent des essais, des projets photographiques et des articles publiés qui font la promotion de la lutte contre la discrimination raciale.

Vie publique

La Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale n'est pas un jour férié dans des pays comme l'Australie, le Canada, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Le saviez-vous :

En Afrique du Sud, la Journée des droits de l'homme est un jour férié, il est célébré le 21 mars de chaque année. La journée des droits de l’Homme, une occasion de rendre hommage aux 69 manifestants tués en 1960 par les forces de l’ordre de l’ancien régime de l’apartheid.

Contexte général

La Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale a été instituée six ans après un événement, connu sous le nom de tragédie de Sharpeville ou massacre de Sharpeville, qui a retenu l'attention du monde entier. Lors de cet événement, la police a ouvert le feu et tué 69 personnes lors d'une manifestation pacifique contre les "lois du laissez-passer" de l'apartheid à Sharpeville, Afrique du Sud, le 21 mars 1960. L'Assemblée générale des Nations Unies a appelé la communauté internationale à redoubler d'efforts pour éliminer toutes les formes de discrimination raciale lorsqu'elle a proclamé cette journée Journée des Nations Unies en 1966. Elle a également appelé tous les États et organisations du monde à participer à un programme d'action pour combattre le racisme et la discrimination raciale en 1983. Elle a tenu la Conférence mondiale contre le racisme et la discrimination raciale, la xénophobie et l'intolérance qui y est associée en 2001. L'ONU poursuit son travail de lutte contre toutes les formes d'intolérance raciale. Aujourd'hui, prenons tous la résolution de lutter contre le racisme et la discrimination où qu'ils se manifestent.  Réfléchissons à la manière dont nous pouvons promouvoir la non-discrimination dans tous les pays et à tous les niveaux.  Nous sommes tous liés par notre humanité.  Nous sommes tous égaux.  Nous devrions tous veiller au bien-être des autres. La  journée Internationale pour l'élimination de la discrimination raciale est célébrée pour se rappeler que le racisme fait toujours partie de notre milieu de travail, de notre syndicat et de nos sociétés partout dans le monde. En tant que syndicalistes et Canadiens, nous devons donner l'exemple, au pays et sur la scène internationale, par nos paroles et nos actes. Les efforts des sections locales d'Unifor et des centaines de militantes et militants pour faire des droits de la personne et de la lutte contre le racisme une priorité dans notre travail quotidien ont entraîné de nombreux changements au sein de notre syndicat.

Symboles

Le logo de l'ONU est souvent associé au matériel de marketing et de promotion de cet événement. Il présente une projection d'une carte du monde (moins l'Antarctique) centrée sur le pôle Nord, inscrite dans une couronne composée de branches conventionnelles croisées de l'olivier. Les rameaux d'olivier symbolisent la paix et la carte du monde représente la région qui préoccupe l'ONU dans la réalisation de son objectif principal, la paix et la sécurité. La projection de la carte s'étend jusqu'à 60 degrés de latitude sud et comprend cinq cercles concentriques. En cette Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale, je vous demande de réfléchir à ce que vous pourriez faire pour nous rapprocher de l'égalité raciale. Il peut s'agir de réfléchir à ce que la race, y compris la blancheur, signifie pour vous, ou de réfléchir aux écarts ethniques et à la façon dont votre enseignement pourrait y remédier, ou encore de décider de parler de mauvais comportements si vous les voyez. Dans un monde de diversité, la compréhension et le respect de l’autre sont la seule voie possible. Construire des murs contre les autres, c’est souvent s’enfermer soi-même. Notre diversité est une force : apprenons à y puiser des ressources d’inventivité, de créativité et de paix. Lorsque nous respectons davantage les autres, nous nous respectons aussi davantage nous-mêmes.  

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide