Journée Internationale de la langue maternelle

  • 29 avril 2019
Journée Internationale de la langue maternelle
À l'occasion de la Journée internationale de la langue maternelle, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et les organismes des Nations Unies participent à des événements qui favorisent la diversité linguistique et culturelle. Ils encouragent également les gens à maintenir leur connaissance de leur langue maternelle tout en apprenant et en utilisant plus d'une langue. Les gouvernements et les organisations non gouvernementales peuvent profiter de cette journée pour annoncer des politiques visant à encourager l'apprentissage et le soutien linguistiques. Au Bangladesh, le 21 février marque l'anniversaire d'un jour charnière dans l'histoire du pays. Les gens déposent des fleurs à un Minar Shaheed (monument du martyr), Ils achètent également des bracelets en verre pour eux-mêmes ou pour les femmes de leur famille, mangent un repas de fête et organisent des fêtes, et décernent des prix ou organisent des concours littéraires. C'est l'occasion de célébrer la culture du Bangladesh et la langue bengali. La Journée Internationale de la langue maternelle est célébrée le 21 Février de chaque année.    

Vie publique

La Journée internationale de la langue maternelle est un jour férié au Bangladesh, où elle est également connue sous le nom de Shohid Dibôsh, ou Shaheed Day. Il s'agit d'une célébration mondiale, mais pas d'un jour férié dans d'autres parties du monde.  

Contexte général

Lors de la partition de l'Inde en 1947, la province du Bengale a été divisée selon les religions prédominantes des habitants. La partie occidentale est devenue une partie de l'Inde et la partie orientale est devenue une province du Pakistan connue sous le nom de Bengale oriental, puis de Pakistan oriental. Cependant, il y avait des frictions économiques, culturelles et linguistiques entre le Pakistan oriental et le Pakistan occidental.   Ces tensions sont apparues en 1948 lorsque le gouvernement pakistanais a déclaré que l'ourdou était la seule langue nationale. Cela a déclenché des protestations parmi la majorité bengaliophone du Pakistan oriental. Le gouvernement a interdit les manifestations, mais le 21 février 1952, des étudiants de l'Université de Dhaka et d'autres militants ont organisé une manifestation. Plus tard dans la journée, la police a ouvert le feu sur les manifestants et tué quatre étudiants. La mort de ces élèves qui luttaient pour le droit d'utiliser leur langue maternelle est maintenant commémorée à l'occasion de la Journée internationale de la langue maternelle.   Les troubles se sont poursuivis alors que les locuteurs bengalis faisaient campagne pour le droit d'utiliser leur langue maternelle. Le bengali est devenu une langue officielle au Pakistan le 29 février 1956. Après la guerre de libération du Bangladesh en 1971, le Bangladesh est devenu un pays indépendant ayant le bengali comme langue officielle.   Le 17 novembre 1999, l'UNESCO a proclamé le 21 février Journée internationale de la langue maternelle, qui a été célébrée pour la première fois le 21 février 2000. Chaque année, les célébrations autour de la Journée internationale de la langue maternelle se concentrent sur un thème particulier.

Journée internationale de la langue maternelle 2019

Cette année, les Nations Unies célèbrent la Journée internationale de la langue maternelle en demandant aux gens du monde entier de prononcer un proverbe sur les sujets suivants

-La paix

-Harmonie

-Résolution de conflit/compétence pour gérer les conflits

-La pleine conscience

-Résilience

-Le bien-être.

Message de l'ONU

"Les peuples autochtones ont toujours exprimé leur désir de recevoir une éducation dans leur propre langue, comme le stipule la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Comme 2019 est l'Année internationale des langues autochtones, la Journée internationale de la langue maternelle aura pour thème cette année les langues autochtones en tant que facteur de développement, de paix et de réconciliation. Les peuples autochtones sont au nombre de quelque 370 millions et leurs langues représentent la majorité des quelque 7 000 langues vivantes de la planète. De nombreux peuples autochtones continuent de souffrir de marginalisation, de discrimination et d'extrême pauvreté et sont victimes de violations des droits de l'homme (...). En cette Journée internationale de la langue maternelle, j'invite donc tous les États membres de l'UNESCO, nos partenaires et les acteurs de l'éducation à reconnaître et à faire respecter les droits des peuples autochtones". - Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO, à l'occasion de la Journée internationale de la langue maternelle

Conclusion

La langue est un outil puissant pour préserver et maintenir le patrimoine culturel, mais la diversité linguistique mondiale est de plus en plus menacée. Partout dans le monde, toutes les deux semaines, une langue disparaît, emportant avec elle tout un patrimoine culturel et intellectuel. La Journée internationale de la langue maternelle et l'Année internationale de la langue maternelle visent à sensibiliser l'opinion à l'importance de la langue pour la culture et le patrimoine et à trouver de nouveaux moyens de préserver et de promouvoir les langues autochtones.  

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide